Accueil Finances & Investissement Tout savoir sur le calcul du Solde Intermédiaire de Gestion : définition...

Tout savoir sur le calcul du Solde Intermédiaire de Gestion : définition et exemple pratique

-

Si vous êtes un entrepreneur, responsable financier ou simplement intéressé par l’analyse comptable, il est essentiel de connaître les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG). Ceux-ci permettent d’évaluer la performance de votre entreprise en dégageant divers indicateurs clés qui vous aideront à prendre des décisions éclairées. Dans cet article, nous vous proposons un guide détaillé pour calculer facilement vos soldes intermédiaires de gestion, accompagné d’un exemple pratique afin de mieux comprendre les étapes à suivre.

Qu’est-ce que les Soldes Intermédiaires de Gestion ?

Les soldes intermédiaires de gestion sont des agrégats issus du compte de résultat. Ils représentent différentes étapes du processus de création de valeur ajoutée et constituant la chaîne de formation du résultat net de l’exercice. Les SIG offrent ainsi une analyse progressive de la performance opérationnelle et financière d’une entreprise, en mettant en lumière ses forces et ses faiblesses dans différents domaines.

Ils permettent notamment :

  • D’évaluer la rentabilité de l’activité,
  • De mesurer la capacité de l’entreprise à générer du cash-flow,
  • De déterminer les coûts des ressources utilisées,
  • Et de vérifier si l’entreprise respecte ses objectifs financiers.

Schéma de calcul des Soldes Intermédiaires de Gestion

Le calcul des SIG s’appuie sur les éléments figurant au compte de résultat. Voici une liste récapitulant les principaux soldes et leur méthode de calcul :

  1. Marge commerciale = Chiffre d’affaires – Coût d’achat des marchandises vendues (y compris droits de douane, transports et prestations liés à l’achat)
  2. Production de l’exercice = Production stockée + Production immobilisée + Marge commerciale
  3. Valeur ajoutée brute = Production de l’exercice – Consommation en provenance des tiers
  4. Excédent brut d’exploitation (EBE) = Val ajoutée brute – Charges de personnel – Impôts, taxes et versements assimilés
  5. Résultat d’exploitation = EBE + Autres produits d’exploitation – Autres charges d’exploitation + Subventions d’exploitation reçues
  6. Résultat financier = Produits financiers – Charges financières
  7. Résultat courant avant impôt = Résultat d’exploitation + Résultat financier
  8. Résultat exceptionnel = Produits exceptionnels – Charges exceptionnelles
  9. Impôt sur le bénéfice
  10. Résultat net = Résultat courant avant impôt + Résultat exceptionnel – Impôt sur le bénéfice

Il est important de noter que cette liste n’est pas exhaustive. Elle peut être adaptée en fonction des particularités de chaque entreprise.

Exemple pratique : calculer les Soldes Intermédiaires de Gestion d’une entreprise

Prenons l’exemple fictif d’une entreprise commerciale. Voici les données extraites de son compte de résultat pour l’année :

  • Chiffre d’affaires : 500 000 €
  • Coût d’achat des marchandises vendues : 300 000 €
  • Production stockée : 50 000 €
  • Production immobilisée : 10 000 €
  • Consommation en provenance des tiers : 70 000 €
  • Charges de personnel : 90 000 €
  • Impôts, taxes et versements assimilés : 20 000 €
  • Autres produits d’exploitation : 15 000 €
  • Autres charges d’exploitation : 5 000 €
  • Subventions d’exploitation reçues : 5 000 €
  • Produits financiers : 3 000 €
  • Charges financières : 1 000 €
  • Produits exceptionnels : 10 000 €
  • Charges exceptionnelles : 5 000 €
  • Impôt sur le bénéfice : 12 000 €

Nous allons maintenant appliquer les formules de calcul des SIG mentionnées précédemment pour déterminer les indicateurs clés de l’entreprise.

Marge commerciale

Marge commerciale = Chiffre d’affaires – Coût d’achat des marchandises vendues = 500 000 € – 300 000 € = 200 000 €

Production de l’exercice

Production de l’exercice = Production stockée + Production immobilisée + Marge commerciale = 50 000 € + 10 000 € + 200 000 € = 260 000 €

Valeur ajoutée brute

Valeur ajoutée brute = Production de l’exercice – Consommation en provenance des tiers = 260 000 € – 70 000 € = 190 000 €

Excédent brut d’exploitation (EBE)

EBE = Valeur ajoutée brute – Charges de personnel – Impôts, taxes et versements assimilés = 190 000 € – 90 000 € – 20 000 € = 80 000 €

Résultat d’exploitation

Résultat d’exploitation = EBE + Autres produits d’exploitation – Autres charges d’exploitation + Subventions d’exploitation reçues = 80 000 € + 15 000 € – 5 000 € + 5 000 € = 95 000 €

Résultat financier

Résultat financier = Produits financiers – Charges financières = 3 000 € – 1 000 € = 2 000 €

Résultat courant avant impôt

Résultat courant avant impôt = Résultat d’exploitation + Résultat financier = 95 000 €+ 2 000 €= 97 000 €

Résultat exceptionnel

Résultat exceptionnel = Produits exceptionnels – Charges exceptionnelles = 10 000 €- 5 000 € = 5 000 €

Résultat net

Résultat net = Résultat courant avant impôt + Résultat exceptionnel – Impôt sur le bénéfice = 97 000 € + 5 000 € – 12 000 € = 90 000 €

Ainsi, grâce à cette méthode de calcul, nous pouvons constater que l’entreprise est parvenue à dégager un résultat net satisfaisant de 90 000 €. Les différents soldes intermédiaires de gestion permettent également de mieux appréhender les sources de performance ou les zones d’amélioration.

Pour conclure sur les Soldes Intermédiaires de Gestion

L’analyse des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) offre une vision approfondie de la performance d’une entreprise. Maîtriser ces indicateurs clés, du calcul de la marge commerciale au résultat net, est donc essentiel pour des décisions éclairées. Utilisez les SIG comme outils stratégiques pour mettre en lumière les forces et faiblesses de votre entreprise, garantissant ainsi des choix judicieux et une performance optimale dans le monde des affaires.

DERNIERS ARTICLES

Gestion de l’auto-entrepreneur : Le guide sans stress

En tant qu'auto-entrepreneur, vous devez bien gérer votre entreprise pour assurer son succès et minimiser le stress. Dans ce guide, nous allons...

Comprendre les acronymes et le jargon business

Dans le monde des affaires, un langage spécifique enrichi d'acronymes et de jargon est souvent utilisé pour faciliter la communication rapide et...

7 trucs, astuces et bons plans pour se sentir bien en coworking

Le coworking, c’est la tendance du moment pour les travailleurs indépendants, les télétravailleurs ou les entrepreneurs. Le concept de...

Décortiquer un exemple de budget prévisionnel : Étapes et bonnes pratiques

Un budget prévisionnel requiert une approche méthodique pour assurer la précision et la fiabilité des projections financières. Dans cet article, nous explorerons...

Stratégies d’évaluation des talents et des performances de votre équipe

Dans un environnement de travail en constante évolution, il devient essentiel pour les entreprises de maintenir une gestion efficace des ressources humaines...

Guide pour maîtriser la gestion de la relation client et gagner la confiance de vos clients

Dans un monde où la concurrence est de plus en plus féroce, il est essentiel pour les entreprises d'accorder une attention particulière...

Les bénéfices de l’email automation pour les entreprises

L'automatisation des emails, ou email automation, est une pratique de plus en plus répandue dans le monde professionnel. En effet, cette technique permet...

L’importance de la SCI dans la création d’entreprise : l’essentiel à connaître

Dans le monde des affaires, il est primordial de choisir la bonne structure juridique pour votre entreprise afin qu'elle puisse fonctionner efficacement...